Cacheroute : mélange de culture, de foi et d’alimentation saine

La cacheroute ou cacher est un repas typique des Israéliens. Selon la Bible Hébraïque, ce type d’alimentation est proscrit pour tout pratiquant du Judaïsme. En somme, le kashrout est le Halal pour les hébreux.

Les bases de l’aliment cacher

Une viande cascher n’est pas digne de l’être si une rituelle n’est pas effectuée au préalable. Dans l’ère moderne, cette rituelle ne consiste pas à appeler rabbin. Dénommée la shehita son principe est simple. Il faut à priori abattre l’animal en tranchant ses principales artères (carotides et veines jugulaires). On le suspend par la suite afin de vider complétement le sang de l’animal. Selon la tradition juive, lorsqu’on tue un animal dans le but de le manger, il faut lui vider de son sang pour qu’il soit pur. En France, on estime que l’abattage d’animal par rituel représente près de 32% des viandes consommées. Sans le savoir donc, presque tous les Français ont au moins une fois mangé une viande cacher.

Concernant les végétaux, ils doivent être très propres. Il est impératif de bien les laver avant de les manger. Lorsqu’on constate la présence de parasite dans ces derniers, ils sont interdits à la consommation car cela illustre leur impureté.

viande-cascher

Manger cacher, c’est manger sainement

Les plats cacher sont complètement contraire à la malbouffe. En effet, ils sont très sains, ne contiennent pas trop de gras, ils sont très équilibrés. Très savoureux, ils peuvent être adaptés pour les personnes qui suivent un régime alimentaire dans le but de maigrir.

Pas comme on ne le pense donc, manger sain peut rimer avec le goût. Dans le domaine de l’art culinaire cacher, les mets ne concernent pas seulement les plats qu’on mange au déjeuner ou au diner. Il y a également les pâtisseries et boulangeries cacher.

Se faire livrer

Par rapport au contexte actuel, pour manger cacher, c’est la commande à distance qui reste la meilleure alternative. En optant pour la livraison cacher, on est plus en sécurité et c’est plus pratique car on ne trouve pas un restaurant cacher à chaque coin de rue.

En France, il existe une grande variété de restaurants qui proposent de la caheroute. Mais la majorité d’entre eux sont située à Paris, à Marseille et à Lyon.

 Cuisiner soi-même de la cacheroute

Pour manger sain et équilibré, il vous est également possible de revisiter cette cuisine d’origine israélienne. Pour la maitriser, vous pouvez appeler un chef cuisiner spécialiste de la cacheroute ou bien regarder les diverses recettes disponibles sur le web. Parmi les plus en vogue il y a la lasagne de pessah et le gâteau de shabbat.

Cuisiner casher est également un impératif si on reçoit des invités juifs chez soi. Et faites bien attention à bien respecter tous les critères pour le repas soit réellement cascher. En termes de foi, le non respect de certains tabous est toujours très délicat car c’est offensant.

 

 

 

This entry was posted in Divers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *